1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
217 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
17 325 entreprises et 45 741 emplois créés ou maintenus en 2018
Accueil > Presse > Initiative Eure-et-Loir a 20 ans : Stéphanie Froger, patronne des Macarondises, à Aunay-sous-Auneau

Initiative Eure-et-Loir a 20 ans : Stéphanie Froger, patronne des Macarondises, à Aunay-sous-Auneau

Publié le 21 août 2019

L'entreprise Les Macarondises a été lancée par Stéphanie Froger et son mari, en 2010, à Aunay-sous-Auneau. Le projet a grandi depuis.

Stéphanie Froger a créé avec son mari l'entreprise Les Macarondises, en 2010, à Aunay-sous-Auneau. Il s'agit de leur première expérience en tant qu'entrepreneurs. L'entreprise compte deux salariés.

"On voulait créer ou reprendre une entreprise. Mon mari est un pâtissier de métier et le secteur du macaron était en plein essor", explique Stéphanie Froger. Les débuts dans l'entreprenariat furent assez difficiles : "Nous étions en zone rurale, sans boutique, et on ne vendait qu'un seul type de produit". L'entreprise a reçu de la part d'Initiative Eure-et-Loir, en 2013, un prêt à taux zéro de 4.000 €. Cela a permis d'ouvrir une petite boutique, à côté de l'atelier de production, pour développer une clientèle particulière.

Développement

En 2017, l'entreprise a déménagé du centre du village à la zone d'activité Le camp, en périphérie de la commune. La superficie des locaux est désormais de 400 m².

Depuis cette année l'établissement propose une personnalisation sur macarons. Cette prestation est surtout prisée pour des événements, comme des inaugurations ou des mariages.
Les Macarondises proposent actuellement 43 types de macarons : seize dans la collection classique, cinq dans la collection bonbon, douze macarons salés et dix dans la collection printemps-été.
Lors des fêtes de fin d'année, les clients peuvent acheter des bûches avec une base en macaron. Tout au long de l'année, il est possible de commander des entremets, avec une base en macaron. "Il s'agit généralement d'une sorte de très gros macaron", précise Stéphanie Froger.

L'entreprise vend aux particuliers, dans les locaux de l'entreprise ou via des salons et des foires gastronomiques, ainsi qu'aux professionnels (boulangeries-pâtisseries, traiteurs, épiceries fines, etc.).
Les produits sont vendus dans toute la France et en Europe (Belgique, Suisse, Allemagne et Italie). "Nous participons à une trentaine de salons ou foires chaque année, en privilégiant ceux de la région, pour que les visiteurs puissent ensuite venir ici".

L'entreprise souhaite vendre ses produits sur Internet l'an prochain. "Le macaron est un produit très fragile, on cherche le meilleur moyen de les transporter", souligne-t-elle.

En Chiffres

7.000 macarons produits chaque jour par l'entreprise, en fin d'année.
43 variétés différentes.
4.000 € de prêt accordés par Initiative Eure-et-Loir.


Rémy Fontaine
L'Echo Républicain 21/08/2019